Remerciement d’Emilie HEQUET pour le prêt solidaire qui à financé le séchoir à pâte

Merci ! Un grand, un sincère, un chaleureux Merci pour m’avoir accordé votre confiance dans ce projet fou (mais calculé !) de pâtes sèches !!!

J’ai pris du temps pour vous écrire ce petit message mais je voulais simplement vous montrer en image les changements qui ont été opérés à la ferme depuis cet automne ! Le projet des pâtes a émergé cet été alors que je me demandais comment augmenter ma valorisation sur la ferme afin de pouvoir embaucher quelqu’un et enfin me soulager et profiter un peu de mes deux jeunes enfants (Fleur 4 ans et Loup 2 ans). Il me fallait un produit qui n’existait pas sur les AMAPs que je livrais déjà (pour ne pas me rajouter de temps de livraison !), qui plairait aux AMAPiens, qui serait issu d’une production réalisable sur la ferme et qui me plairait à fabriquer ! Produisant des blés anciens en lien avec le réseau semences paysannes et ayant du mal à les valoriser entièrement à travers le pain, l’idée des pâtes a germé !

Entre deux moissons, fanages, soins des bêtes et pétrissage de pains, je me suis renseignée sur le sujet et découvert que la moitié de l’Italie produit des pâtes à partir de blé tendre et non de blé dur et que l’ajout des œufs est essentiellement pour pallier le manque de goût des blés actuels !

Bingo ! J’ai tout ce qu’il faut pour fabriquer des pâtes ! Enfin presque, il me faut une machine et un séchoir…La machine encore, je peux men sortir avec mon livret A mais le séchoir… Emilie creuse toi la tête…

C’est alors que l’idée du prêt solidaire m’a été soufflée à l’AMAP de Rue ! Merveilleuse idée !

Vous m’avez soutenue et cela m’a énormément touché, je ne m’attendais pas à recevoir autant et l’intégralité du séchoir a été payé grâce à ce prêt !

Comme je dis toujours : "l’Amap c’est bien plus qu’un lieu de vente, c’est une famille !!! Si ma petite ferme est viable, c’est grâce à vous et je vous en remercie du fond du cœur ! Continuez à soutenir la paysannerie bio, militante, éthique, locale !"

Quelques images pour finir pour vous illustrer les « petits » changements !

A bientôt, Emilie, paysanne éleveuse bio !

Etat des lieux au 28 décembre 2018

Un aplatisseur à grain, un moulin, du bazar et une grosse cellule remplie de grain de la récolte 2018… Il a donc fallu commencer par la vider !!!

La cellule est sortie

Il ne reste plus que le bazar, on est le 2 janvier 2019!

La dalle de béton

Le 8 janvier, on coule la dalle de béton!

Deux semaines de séchage plus tard

Pendant que Jean-Pierre installe l'électricité, mon père et moi passons tout le local au lait de chaux!

Et les enfants s'y mettent aussi !

L'installation du séchoir

Enfin le mardi 12 février, l'entreprise Niçoise vient installer ce fameux séchoir puis nous fabriquons des pâtes jusque tard dans la soirée pour tester le séchoir toute la nuit!

Et voilà le travail !

L'installation est terminée et nous pouvons désormais sécher les pâtes 🙂

Et voilà le travail!!! :)