Les poulets BIO de Mathieu LANCRY

lancry

Après 10 ans passé à l’accompagnement de porteurs de projets, Mathieu s’installe comme paysan. Il reprend le 1er janvier 2006 une ferme en grandes cultures à Marcq en Ostrevent.
Sa ferme compte 38 ha cultivés en bio, c’est à dire qu'il n’utilise plus d’engrais chimiques ou de produits de synthèse que ce soit dans ses champs ou pour l'élevage de ses animaux.
Il cultive : blé, triticale, avoine, betteraves rouges, pommes de terre, luzerne / dactyle, féveroles, maïs grain, carottes, pois protéagineux.

 

Pourquoi s'est il installé paysan Bio ?

  • pour mettre son travail en accord avec son éthique,
  • pour être son propre patron, être autonome,
  • pour réaliser un rêve, une idée ancrée depuis longtemps,
  • pour montrer que l’on peut vivre et créer de l’activité sur une petite ferme,
  • pour avoir un lien privilégié avec la nature.

Quelques pratiques qui vont au-delà de la réglementation Bio

  • Implantation de bandes enherbées autour de ses parcelles,
  • Plantation de haies,
  • Echange paille contre fumier pour maintenir de la matière organique et de l’azote organique,
  • Implantation d’engrais vert pour couvrir le sol durant l’hiver.

Petits animaux produits sur l’exploitation

Volailles de chair - 500 à 600 poulets de chair, 150 pintades et 40 chapons par an

Commercialisation

  • En vente directe
  • Dans les circuits courts

Pour les volailles, il achète des poussins d’un jour de race Gauloise blanche. Cette race a été sélectionnée pour la qualité de sa viande.
Il les élève par bandes de 130 volailles dans des bâtiments de 28 m² (soit 2 fois la surface réglementaire), ce qui leur laisse une grande liberté de mouvement et contribue à la qualité de la viande.
Dès 6 ou 8 semaines, en fonction du climat et de la race, les volailles ont accès à un parcours de plein air (en respect des réglementations sanitaires). Elles y sont élevées jusqu’à l’abattage. Elles ont alors entre 13 et 16 semaines (en production industrielle, les volailles sont tuées entre 6 et 7 semaines). Elles sont abattues dans son propre labo et vendues principalement sur commande en direct.

Qu’apporte sa ferme sur le territoire ?

  • Du lien social par la vente directe,
  • De l’activité et de l’emploi en milieu rural,
  • De l’animation par les visites de fermes,
  • De l’aménagement paysager par l’implantation de haies,
  • De la biodiversité dans le règne animal.

Aux Glennes de l'Ostrevent
Mathieu LANCRY
21 ter, rue Pasteur 59252 Marcq en Ostrevent
Tél : 09.63.28.34.38
lancry.mathieu@wanadoo.fr